ACHA : CONSERVATION.



LA CONSERVATION

L'Association a oeuvré de concert avec la Conservation Régionale de l'inventaire Général. Elle a rappelé que la mission de ce service était d'étudier et de faire connaître l'architecture le mobilier et les traditions du Nord/Pas de Calais.

Concrètement, elle a recensé les églises, les chapelles, les colombiers et les moulins de l'Ardrésis, en révélant toute la saveur de la construction rurale traditionnelle et en faisant ressortir ce qui méritait d'être protégé par la collectivité (Eglise de Tournehem, Bastion d'Ardres, Orgues de Nielles, Retable de Balinghem...) Souvent, aussi, l'occasion a été donnée de recueillir les observations faites par les amoureux du pays et de ses traditions : ainsi, l'A.C.H.A. a-t-elle pu interroger la "mémoire collective".

Du reste, la qualité des travaux de l'Association a été reconnue, puisque son président a effectué deux mandats au titre de représentant des Associations, à la Commission Régionale du Patrimoine Historique, Archéologique et Ethnologique, COREPHAE aujourd'hui disparue.


Deux sites ont particulièrement retenu l'attention de l'Association : le bourg ancien d'Ardres, tissu serré d'habitations des XVIIème et XVIIIème groupées autour de la place d'Armes, et le lac dernier vestige des marais de la Morinie, dont l'environnement s'améliore depuis peu.

Parce qu'ils sont de grand intérêt et parce que leur fréquentation va prochainement augmenter - on attend beaucoup de retombées de l'opération Transmanche - deux organismes officiels comme la Direction Régionale des Affaires Culturelles - DRAC, et la Direction Régionale de l'Architecture, l'environnement - DRA , semblent disposés à favoriser leur mise en valeur.


Bien évidemment, l'A.C.H.A. a participé à la réhabilitation de la chapelle des Carmes. Elle a mené une importante enquête documentaire dans les archives communales et notariales, formulé diverses propositions d'affectation du monument, et présenté au public les critères, historiques et esthétiques qui ont guidé l'architecture dans son travail de restauration. La chapelle est devenue un Centre de tourisme et de culture.