EXPOSITION SUR LE THEME DES CRECHES

A la découverte des crèches du canton d'Ardres (1/5).



Les crèches sont traditionnellement installées à partir du lundi qui précède Noël. Dans certaines églises, on l'installe en respectant la tradition : l'âne et le bœuf, Marie et Joseph devant la crèche vide, puis l'Enfant Jésus et les bergers, enfin les Rois mages. Trois visites peuvent donc permettre d'apprécier les différentes étapes : la première avant Noël, la seconde dès le jour de Noël, la troisième à partir du dimanche qui suit Noël. Encore faudra-t-il trouver les églises ouvertes...
La crèche de l'église d'Ardres sera un bon point de départ, car elle est installée progressivement et l'église est facilement accessible.     VOIR LA CRECHE
Autingues offrira une deuxième station avec sa crèche plus modeste car elle ne compte ni bergers ni rois, l'église est très souvent accessible et une petite musique de circonstance est diffusée dans le sanctuaire.     VOIR LA CRECHE
Zouafques pourra être la troisième station, la crèche est installée en plusieurs étapes et l'église est très accessible.     VOIR LA CRECHE
L'église de Tournehem-sur-la-Hem offre une crèche très traditionnelle et très attachante avec les plus grands sujets de tout le canton. L'église est très souvent accessible.     VOIR LA CRECHE
Plus personne ne se souvient d'avoir vu une crèche installée à l'église de Guémy.
Bonningues-les-Ardres ne montre qu'une crèche « réduite » puisque seule la Sainte Famille est présentée. Les autres personnages doivent être oubliés sur quelque grenier. Il y a bien longtemps qu'on ne les a plus vus. L'église est très souvent ouverte.     VOIR LA CRECHE



discours ouverture

Pendant les discours d'ouverture. De gauche à droite : M. Cabal (Président de l'ACHA), M. Carpentier (Maire d'Ardres), M. Lossent (initiateur de l'exposition)

vue du public

Vue d'une partie du public très attentif, venu assiter à l'exposé de M. Jean Victor Lossent sur les crèches du canton d'Ardres.



suite
sommaire expositions



   Copyright : ACHA 2005   Textes Jean-Victor Loosent   Montage panneaux : Michèle Bellet   Photos : J-V Loosent & B Lefebvre