LES ORGUES DE L'EGLISE DE NIELLES.


A l'origine, au XIIIème siècle, l'église de Nielles dédiée à Saint Pierre comprenait une nef centrale et deux collatéraux ainsi qu'un choeur à chevet plat.

Le village ayant perdu de l'importance avec la destruction du château de la Montoire au XVIème siècle, l'édifice fut simplifié.
La façade ne comprend plus qu'un oculus et une seule grande toiture fut alors construite pour protéger à moindre frais l'ensemble de l'édifice.
Au XIXème siècle une voûte de style néo gothique fut réalisée au dessus du choeur. Il subsiste des fresques antérieures sur la voûte romane maintenant cachées par

la voûte néo-gothique.
Les fresques occultées par celle-ci datent du XVème. Elles représen- taient la vie de Saint Pierre.
A l'entrée de l'église, on notera aussi la pré-

sence de fonts baptismaux datant de l'origine de l'église (fin XIIème).



VISITE A L'INTERIEUR DE L'EGLISE


Vue du choeur et de l'enfeu sur la gauche (face à la croix).

Détail de l'autel.
On peut y voir les statues de St Pierre et St Paul.
Pour la petite histoire on retiendra que cet autel a été réalisé aux frais de la famille de Gomer à l'occasion du passage à l'année 1900.

L'enfeu avec son gisant.


LES ORGUES



Vue générale de la nef.

Cette photo souligne la construction romane de l'édifice et nous fait découvrir la curiosité de cette église : les orgues.

HISTORIQUE :

Cet orgue n'est pas celui d'origine. Il remplace un autre instrument abimé au moment de l'invasion espagnole ce qui explique sa taille imposante par rapport à l'église.

Acheté en 1792 pour 302 livres lors de la vente de biens du clergé par le facteur Guilmant de Saint Omer pour la fabrique de Nielles. Il provenait de l'église Sainte Aldegonde de Saint Omer. Seul le Grand orgue devait être remonté, le positif le fut aussi mais les tuyaux avaient dans l'entretemps disparus et manquent toujours !

La partie instrumentale a été réalisée par Guillaume Van Belle à Ypres en 1685 comme l'atteste une inscription sur l'un des tuyaux.

Une dizaine d'années plus tard on lui adjoignit un positif dorsal ( c'est à dire que l'organiste tourne le dos au public) rélaisé par Jacques Van Eynde.

En 1884 quelques jeux ont été ajoutés par Salomon Van Bever.

Le buffet (la partie 'mobilier') est l'oeuvre de Jean Piette et date de 1696.
Il était à l'origine posé sur un jubé, c'est un exemple d'architecture classique de style Louis XIII.



Vue générale de l'orgue.


DESCRIPTION DE L'INSTRUMENT :

Le buffet comprend une tourelle centrale en tiers point (de forme triangulaire) et deux tourelles latérales arrondies garnies de culs-de-lampe ornés et couronnées de vases à fleurs qui encadrent les plates faces. Les tuyaux du premier étage parlent et ceux de l'étage supérieur sont 'chanoines' c'est à dire qu'ils ne sont que décoratifs.

On remarque une symétrie de la décoration : de part et d'autre des tourelles deux ailes soutiennent un angelot aux joues gonflées soufflant dans un cornet à bouquin (commun en Flandres), des feuillages et fleurs.
Deux monstres marins couronnent les plates faces du positif (rare) et s'opposent aux angelots qui les surmontent.

Le grand orgue est aussi orné de feuilles d'acanthe et de frises aux motifs floraux et végétaux.
A l'origine toutes ces décorations devaient être polychromes (or, vermillon...).
L'ensemble est homogène : y compris la balustrade réalisée par Jean Piette.

Pour découvrir en détail les orgues, cliquez sur les boutons suivants...

Le buffet
(haut, 64 Ko)
64 Ko
37Ko
Le positif
(bas, 37Ko)

Vingt ans plus tard la famille Piette s'illustrera par la réalisation du magnifique buffet de l'orgue de Saint Omer.

On retrouve à l'église Saint Anne de Bruges des orgues du même facteur. Le buffet a deux fonctions : la première esthétique et la seconde de protéger l'instrument et de diriger le son vers la nef.

* * * * * * * * * * * *

Lors de notre visite nous avons été accueillis par les dynamiques membres de l'association : 'les amis de l'orgue de Nielles'.

* * * * * LES ORGUES * * * * *
L'orgue d'Audruicq L'orgue de Nielles L'orgue de Tournehem
Audruicq
Nielles
Tournehem