Voyage dans la Somme   page : 1/2


Point de vue depuis l'aire de WidehemSur la route de la Somme, nous avons fait une première halte, fraiche et venteuse, sur l'aire de Widehem (près de Hardelot) à partir de laquelle on peut admirer l'Estuaire de la Canche et la ville du Touquet au bord de la Manche. Par temps très favorable on peut même observer les bas champs allant jusque la baie de la Somme et même par delà distinguer les premières falaises du pays de Caux.


Notre première visite fut le château de Rambures une des dernières forteresses féodales du XVème siècle. Ce château est encore habité par ses propriétaires, mais de nombreuses salles sont ouvertes au public.
Sa construction a été conduite entre 1450 et 1470, avec l'utilisation de pierre de France et de briques.

Vue du chateau de Rambures et du parc

C'est alors le règne de Louis XI (1461) qui prendra à son service Jacques de Rambures pour en faire son porte-parole auprès de Charles le Téméraire en ces temps de révolte.

La cuisine La salle de garde
Lors de la visite de la cuisine Intérieur de la salle de garde
Le salon La chambre de la reine
Le salon et son mobilier, lustre en cristal de Venise (Murano) Une chambre richement meublée

L'actuel propriétaire du Château est un descendant d'Alexandre de Rambures qui mourut en Alsace en 1676 à l'âge de 18 ans. Ce dernier avait légué tous ses biens à son cousin germain le Marquis de la Roche Fontenilles .
L'actuel propiétaire est le fils du petit neveu de Charles de la Roche Fontenilles, Marquis de Rambures, mort en 1930.
La visite du château a été ouverte au public depuis 1971 et il est possible de contribuer à la sauvegarde du château en devenant adhérent...


Chacun des voyages de l'ACHA est aussi l'occasion d'une halte gastronomique. C'est au relais forestier du Pont d'Hure à Allery que nous avons pris notre repas.

Vue des tablées. Le président au centre, en grande conversation


Le début de l'après midi fut consacré à la visite de la centrale hydroélectrique de Long, dans la vallée de la Somme au milieu des étangs et les canaux.
Ce monument historique date de 1902, c'était alors l'une des premières centrales électriques de France et elle a permis d' alimenter en électricité les citoyens de Long jusque dans les années 60.

L'usine au bord de la Somme Vue générale de la centrale
L'usine au bord de la Somme Vue générale de la centrale
Compteur électrique
Vue du compteur électrique de la centrale de Long

SUITE de la VISITE

sommaire expos sorties