Retour à la page d'accueil
Retour























Quelques rhabilleurs de meules connus



Omer Vandenbussche
[Photo]

Né en Belgique à Neuve-Eglise (Nieuwkerke) à côté d'Ypres le 25 avril 1911, Omer Vandenbussche est issu d'une famille de meuniers. Son arrière-grand-père, son grand-père, son père, ses oncles et ses cousins ont tous été meuniers. Omer, lui, travailla d'abord avec son père à Becelare puis fut charpentier de moulins et rhabilleur de meules, à son compte, jusqu'à sa retraite.
Il a rhabillé des milliers de meules ; ses mains en portent d'ailleurs la marque. 
[Photo]

"A cinq-six ans je tapais déjà sur la meule à droite, à gauche ; on ne parlait pas de marteau électrique à ce moment-là", raconte Omer Vandenbussche. 

"Dans l'ancien temps, les charpentiers de moulins avaient un rayon d'action qui faisait par exemple 10, 20, 30 km à la ronde et chacun restait dans son coin. De mon temps çà n'était plus pareil, j'ai été de tous côtés, à droite, à gauche, pour travailler (…) j'étais un ambulant (…) j'ai travaillé en Belgique, en France et en Hollande", poursuit-il.

Décédé le 17 mars 1995, il avait donné tout son outillage à l'ARAM en 1993.

Achille Vandendaele
[Photo]

Né le 29 mai 1913 au moulin de Ramegnies, que son père racheta en 1915, Achille sera meunier jusqu'en 1949.

Il utilisera les meules dans le bâtiment proche du moulin, ne pouvant plus entretenir ce dernier.
En août 1951, il doit abattre le moulin car celui-ci menace de tomber sur la maison. Mais la nostalgie des moulins à vent est trop forte et Achille Vandendaele allait souvent à Moulbaix pour donner un coup de main et notamment pour rhabiller les meules.

M. Vandendaele nous quittera le 19 novembre 2002.





RETOUR