Jean Bruggeman - Photo : Paul Povoas

Jean Bruggeman dans son bureau







Jean Bruggeman  - Photo : Paul Povoas

Jean Bruggeman change l'orientation des ailes en actionnant une manivelle


Jean Bruggeman et son moulin à farine à Villeneuve d'Ascq - Photo : Paul Povoas


Jean Bruggeman et son moulin à farine, sur le site du Musée des Moulins à Villeneuve d'Ascq


Jean Bruggeman - Photo : Paul Povoas



Jean BRUGGEMAN


L'Historien des Moulins


Né le 13 février 1943, Jean Bruggeman a été apprenti ébéniste dès l'âge de 16 ans dans une fabrique de meubles. En 1961, il suit une formation aux cours du soir à l'Ecole des Arts et Métiers de Roubaix et par correspondance. Il découvre les moulins. Ayant particulièrement souffert des combats pendant la Seconde Guerre Mondiale puis de la concurrence des minoteries, les moulins sont très souvent abandonnés et disparaissent les uns après les autres.


Avec un ami, il va se lancer dans la préservation des derniers moulins du Nord-Pas-de-Calais. Le recensement débute en 1965. Parallèlement, Jean Bruggeman effectue des recherches dans les archives départementales. Cela aboutit à la rédaction du livre Nos Moulins Flandre-Hainaut-Cambrésis, qui paraît fin 1971.

En janvier 1973 il organise la première grande exposition sur les moulins au centre socio-éducatif de Wattrelos. Peu après le sauvetage du premier moulin, celui de Leers en février 1973, Jean Bruggeman abandonne son emploi pour se lancer à plein temps dans la sauvegarde des moulins. A la suite de sa participation au Symposium International de Molinologie à Arnhem, le moulin de Templeuve est sauvé.

Une deuxième exposition sur les moulins a lieu de juin à septembre 1973 au musée d'Hazebrouck et en octobre à celui de Béthune. C'est d'ailleurs au musée d'Hazebrouck que Jean Bruggeman rassemble le 23 juin 1973, une partie de ceux qui vont former le premier Conseil d'Administration de l'ARAM. A partir de là, les sauvetages vont se multiplier.

Jean Bruggeman travaille alors au musée de l'Hospice Comtesse de Lille. Parallèlement, le site de Villeneuve d'Ascq se forme peu à peu, avec l'acquisition par l'ARAM de deux moulins sur pivot, le moulin des Olieux en 1974 et le moulin à Farine en 1979, avec la construction des bureaux et de son atelier, puis du musée de 1992 à 1995.

Aujourd'hui, plus de 45 moulins ont été restaurés avec l'aide de l'ARAM, non seulement dans le Nord-Pas-de-Calais mais aussi en Belgique , dans la Somme, en Côte d'Or et même à l'île Maurice grâce notamment aux plans de son président et aux dossiers de subventions qu'il a montés.

Jean Bruggeman a également rédigé plusieurs ouvrages sur les moulins, suite aux recherches qu'il a effectuées dans les archives. Tous les ans paraît aussi le bulletin de l'ARAM, où il expose le bilan des travaux de restauration et raconte l'histoire des moulins de la région.


...................................................................[retour]

Ses livres........................................... 
accueil