Retour à la page d'accueil
Casteelmeulen
Cassel (59670)

[Photos]
[Bibliographie]
Liste des moulins


Moulin de Cassel

Le Casteelmeulen aurait été érigé en 1629 par la Collégiale St Pierre de Cassel sur un terrain dont la concession, faite par le Comte de Flandre, remonte au 21 février 1562. C'est donc un moulin situé dans l'enceinte du château, qui appartiendra au Domaine royal lors du retour de la Flandre à la France. Des documents conservés aux archives de Cassel donnent les noms des divers occupants, dont, en 1699, Robert Hauw, Jean de Mey, Pierre de Pape, en 1721, Jacques Schrive et Jacques Hauw, en 1774, Robert Hauw et son fils Pierre Albert. En l'an 14 (1806), il appartient à Jacques Smagghe, et changera plusieurs fois de propriétaires, dont de 1866 à 1905 environ, Dereeper-Delpierre, un ancêtre de Fortuné, du Drievenmeulen.

Il appartient au meunier Arthur Decool lorsqu'il disparaît dans un incendie spectaculaire le 30 octobre 1911.
C'était déjà un moulin célèbre car une collecte fut lancée aussitôt pour le reconstruire, mais la recette fut insuffisante, et la butte resta vierge jusqu'en 1948.

C'est à cette date, en effet, qu'une société à Responsabilité Limitée est créée, le 3 mars par M. Gustave Descamps, pour redonner au Mont son fleuron. Très vite, sans subvention, simplement avec un emprunt lancé par la société "Le Mont Cassel", des dons et du bénévolat, le moulin Ruytoor d'Arnèke est acheté, démonté et remonté. Cette opération complexe est réalisée par le charpentier Achille Lejeune. Il est inauguré, le 17 avril 1949, jour de Pâques.

C'est le premier moulin de la région sauvé et rénové dans un but de sauvegarde du patrimoine. Le nom de Gustave Descamps est indiscutablement lié au Moulin du Château. Bien avant la création de l'ARAM, des liens d'amitié nous unissaient et c'est tout naturellement qu'il devint vice-président fondateur de l'Association.

Le premier chantier de jeunes bénévoles fut consacré au Casteelmeulen. Depuis, l'âge et la maladie se faisant de plus en plus sentir, M. Descamps a d'une certaine manière, laissé le moulin sous la protection de l'ARAM. Grâce à ses démarches, une première tranche de travaux est réalisée en 1977 avec la consolidation de la structure de la cage et divers travaux urgents. Suite à la tempête de janvier 1978, qui abîma la toiture, un chantier de jeunes bénévoles est organisé pour le restaurer et en même temps pour passer une couche de carbonyle sur toute la surface du moulin. Des Néerlandais et des Ecossais y ont participé.

Mais c'est surtout en 1982 et 1983 que d'importantes subventions du Ministère de la Jeunesse et des Sports, de la Culture, de l'Environnement, du Conseil Général et du Conseil Régional ont permis d'exécuter des travaux conséquents : renouvellement complet de la toiture, de la face au vent en bardeaux de châtaignier, d'une croisée malade et des ailes. L'inauguration qui s'est déroulée également un jour de Pâques, le 17 avril 1983, fut l'occasion de rendre hommage de son vivant, à M. Descamps, qui put ainsi revoir avec émotion son moulin retourner au vent, et sentir la profonde estime que les Casselois et Amis de la Flandre avaient pour lui.

Il nous a quittés le 6 mars 1988 à l'âge de 82 ans, avec l'esprit serein sur le sort du moulin, maintenant entre de bonnes mains. De nouveaux travaux exécutés en 1991-92 ont redonné au Casteelmeulen le goût de la farine.

Textes : Jean Bruggeman


Nos moulinsMoulins d'ailleursNous recherchons