Retour à la page d'accueil
Le Moulin Wintenberger
Frévent (62270)

[Photos]
[Bibliographie]
Liste des moulins


Moulin de Frévent

 

C’est dans l’ancien moulin à eau St-Vaast que s’est installé le musée de matériel agricole provenant de l’établissement fondé en 1837 par Bernard Wintenberger, alsacien d’origine. L’entreprise prendra une extension remarquable, spécialisée dans le gros matériel agricole :batteuses, moissonneuses - batteuses, piétineuses, et les petits matériels pour laiterie, cidrerie, boulangerie, laveurs de racines, tarares, concasseurs à grains, etc. Elle fonctionnera jusqu’en 1967.

Le moulin quant à lui a une origine très ancienne et appartenait, avant la Révolution, à Charles de Rohan, Prince de Soubise et Maréchal de France.En 1793, il devient propriété de la République mais sera rendu à la princesse Armande de Rohan-Guémené, héritière du Maréchal.

En 1812, les héritiers le vendent à Louis Declercq et Piat Lefebvre-Boucher, propriétaires à Tournai.En 1823, il est vendu à Henri Tiroloy, auparavant meunier au moulin de Cercamp.En 1832, il est vendu à Mme Gavard, née Gorlier, belle-sœur de Henri Tiroloy, qui le loue à son beau-frère, puis à son neveu Charles Tiroloy. Ce dernier laisse le moulin en ruine. En 1866, il est acheté par De Reul-Vicart qui le restaure. Ses fils lui succèdent. Le moulin est agrandi vers 1886, une partie des meules est remplacée par des cylindres.

En 1905, il est vendu à Mme Noël-Hébant qui le dirige elle-même. Son beau-fils Petit-Noël lui succède en 1911 et le modernise entièrement en moulin à cylindres.La roue est remplacée par une turbine en 1921, aidée par la suite par un moteur diesel.

En 1947, il fait partie des moulins qui triturent de 50 à 100 quintaux de blé par 24 heures. En 1952, il devient la propriété de Paul Delhaye-Bourbiaux, minotier à Lottinghen, qui le vend à la commune en 1953.

Deux moulins ont existé sur le site. Celui de la rive gauche, le plus ancien et le plus important, qui n’a cessé de s’agrandir et de se moderniser. On y a longtemps moulu l’écorce de chêne pour les tanneries de Frévent, en même temps que le blé panifiable.

Le moulin de la rive droite a été construit par François de Reul en 1874. Il avait une roue en partie en fonte garnie d’aubes en forme de godets. L’arbre-moteur en bois portait un rouet en fonte à dents de bois, entraînant un pignon conique en fonte. Au-dessus, le hérisson en fonte entraînait deux paires de meules au moyen de pignon-lanterne également en fonte.Le moulin a cessé de fonctionner en 1915 et a subsisté comme magasin avant de disparaître complètement.

Les premiers contacts effectués par la commune vers l'ARAM remontent en 1988. En 1994, la commune sollicite une subvention auprès du Conseil Régional. La proposition d'y installer une roue et de constituer la ventellerie n'a pas abouti, La DDAF refusant la reconstruction de cette dernière. Par contre, le moulin a été bien restauré et abrite une multitude de matériels, machines, objets et documents, le tout réuni, mis en place et géré par Mme Mighette Pruvost, adjointe et épouse du maire, qui a consacré avec passion nombre d'années à cette superbe réalisation.

 
Textes : Jean Bruggeman



Nos moulinsMoulins d'ailleursNous recherchons