Retour à la page d'accueil
Moulin Lebriez
Mentques-Nortbécourt (62890)

[Photos]
[Bibliographie]
Liste des moulins

Moulin Lebriez à Mentques-Nortbecourt 

Admirablement situé, sur une des plus belles collines de l'Artois, le moulin Lebriez domine un vaste panorama où l'on aperçoit à 10 km à l'horizon les ailes du moulin de Watten. Il aurait été construit en 1714, date inscrite sur une pierre à l'intérieur de la tour. Il figure sur la carte de Cassini, contrairement à son voisin, le moulin Guilleman, dont il ne reste que la tour blanche. En 1832, il appartient à Pierre-François Liot, puis en 1837 à Macart-Liot et en 1885 à Louis Blérard, cultivateur au village. En 1897, il devient la propriété d'Alphonse Lebriez, qui en sera le meunier jusque l'arrêt de l'activité vers 1950. En 1964, il est racheté par Michel Hoyez, qui le sauve de la ruine, le restaure et en fait une résidence secondaire, sans pour autant démonter le mécanisme qui est resté intact, mais les meules ont été descendues.

La toiture est refaite en tuile plates. Le 14 novembre 1977, le moulin est inscrit à l'Inventaire Supplémentaire des Monuments Historiques. Devant le triste état des ailes, M. Hoyez, devenu à la création de l'ARAM vice-président de l'association, décide de les remettre en état. Les démarches sont effectuées par l'ARAM, qui obtient en 1981, des subventions des Ministères de la Culture et de l'Environnement et du Cadre de Vie, du Département du Pas-de-Calais et de la Région. Les vieilles ailes sont démontées le 5 octobre de la même année et les nouvelles installées les 28 et 29 décembre, par un froid glacial, sans l'aide d'une grue, par une équipe de F. Rouzé. La partie supportant les ailes et la croupe du pignon a été restaurée à cette occasion, mais la charpente, très ancienne, ne pouvait plus pivoter. Les ailes sont immobilisées pour toujours. C'est néanmoins un superbe moulin : le deuxième du Pas-de-Calais après Coquelles, qui retrouve une nouvelle jeunesse. Hélas, comme pour ce dernier les ailes en bois ne sont pas durables, et de plus la foudre en a brisé une. On opte donc pour des ailes métalliques avec des lattes en bois exotique, ce qui sera effectué en 1999.

Textes : Jean Bruggeman



Nos moulinsMoulins d'ailleursNous recherchons