Retour à la page d'accueil
Le Moulin Brunet
Walincourt-Selvigny (59127)

 

[Photos]
[Bibliographie]
Liste des moulins


Moulin de Walincourt-Selvigny
 

Un document de 1293 mentionne déjà un moulin à Walincourt. Probablement détruit par la guerre de cent ans. Il est reconstruit par le seigneur au XVe siècle. En 1480, un état de la seigneurie de Walincourt indique : " il y a ung molin de piet et en vent lequel est vanier pour ceulx dudit Wallaincourt et de Mallincourt ".Il s'agissait donc déjà d'un moulin en pierre et qui était banal. Au milieu du XVIIIe siècle, un procès eut lieu entre le seigneur de Walincourt, Maximilien de la Woestine, marquis de Becelaer et les habitants de Walincourt, Clary et Selvigny.Ces deux derniers villages eurent raison et le seigneur fut débouté de sa plainte. En 1811, le moulin appartient au rentier Morval de Cambrai, puis vers 1830 à Fénelon Farez, avocat de cette même ville, et vers 1840 à François et Constant Coupé.

Entre 1850 et 1894, il est la propriété de trois générations de meuniers : les Rohart. Après cette date, il appartient à Arthur Brunet qui y travaillera jusqu'à son arrêt en 1914, à cause de la guerre. En 1916, à la suite de la descente d'un aviateur dans le bois tout proche, les Allemands installent un poste de garde jusqu'à la fin de la guerre. Commence alors la lente agonie du moulin dont il ne reste plus qu'une ruine lorsque des habitants, et en particulier, Joël Blondiaux, médecin féru d'histoires locales, décident vers 1987 de le sauver. La commune se rend acquéreur des terrains avec la tour en mai 1990. Une association est créée en janvier 1991 et parmi ses membres se trouvent les maires des quatre communes environnantes. Conseillée par l'ARAM, la jeune et courageuse association locale des Amis du Vieux Moulin entame les démarches pour obtenir le classement du moulin et les aides nécessaires à sa reconstruction. Une dalle de béton est coulée, protégeant la cave voûtée en pierre blanche, qui fait la caractéristique de l'édifice. Des opérations sont menées pour récupérer des briques et des pierres de bâtiments en démolition. Dés la fin 1992, un chantier réunissant des stagiaires en contrat emploi solidarité, pour un travail de taille de pierres et de maçonnerie, est amorcé. C'est le début d'une œuvre de longue haleine sous la direction d'Albert Wattelle, artisan-maçon, qui a pris la direction de l'association et du chantier. La restauration de la tour est achevée en 1998. La toiture, construite en atelier en 1998, est installée le 22 octobre. Il faudra attendre encore quelques années pour voir les ailes montées le 22 mai 2002, sous la pluie. Enfin l'inauguration clôture les travaux le 29 septembre suivant.

 

Textes : Jean Bruggeman



Nos moulinsMoulins d'ailleursNous recherchons