Retour à la page d'accueil
Liste des moulins du Nord / Pas-de-Calais

 











L'histoire
de nos moulins
sur internet




Textes : Jean Bruggeman
























Association Régionale des Amis des Moulins
Nord / Pas-de-Calais


Les moulins à vent

Achicourt (62) : le Moulin Hacart
Beuvry lez Béthune (62) : le Moulin de Beuvry
Boeschèpe (59) : Ondankmeulen
Cassel (59) : Castelmeulen
Coquelles (62) :
Gravelines (59) : le Moulin Loquet
Gravelines (59) : le Moulin Lebriez
Guemps (62) : le Moulin du Pont de Guemps
Halluin (59) : le Moulin Hollebecque
Hondschoote (59) : le Moulin du Nord
Hondschoote (59) : le Moulin Historique
Houtkerque (59) : Hoflandmeulen
Leers (59) : le Moulin blanc
Maubeuge (59) : le Moulin Tablette
Mentque-Nortbécourt (62) : le Moulin Lebriez
  Moringhem (62) : Le Moulin d'Achille
Offekerque (62) : le Moulin Lianne
Pitgam (59) : le Moulin "Den Leeuw"
Saint-Amand-les Eaux (59) : le Moulin Blanc
Saint-Martin-au-Laert (62) : le Grand Moulin
Saint-Vaast-en-Cambrésis (59) : le Moulin à huile
Steenvoorde (59) : Noordmeulen
Steenvoorde (59) : Drievenmeulen
Templeuve (59) : le Moulin de Vertain
Terdeghem (59) : Steenmeulen
Terdeghem (59) : le Moulin de la Roome
Villeneuve d'Ascq (59) : le Moulin à Farine
Villeneuve d'Ascq (59) : le Moulin des Olieux
Volckerinckhove (59) : Rosmeulen ou Assekot 
Walincourt-Selvigny (59) : le Moulin Brunet
Watten (59) : le Moulin de la Montagne
Wormhout (59) : le Moulin Deschodt







 

Oyez bonnes gens

 La Fondation du patrimoine lance un appel au peuple pour trouver 150.000 € pour reconstruire un moulin au Musée de plein air à Villeneuve d’Ascq, mais l’association a déjà obtenu de ses riches mécènes 450.000 €.

 

2012. Le musée de plein air contacte l’ARAM pour trouver un moulin.

 

2015. Suite à l’indication de l’ARAM le musée achète les restes du moulin de Vaudricourt démontés par l’ARAM en 1988, avec les plans de l’ARAM, dont la propriété intellectuelle lui appartient, et en disant déjà ne pas vouloir travailler avec l’ARAM.

 

2016. Le président du musée contacte l’ARAM, et dans un premier temps semble vouloir accepter notre collaboration, mais, avant même d’établir une convention, réclame à plusieurs reprises, et de plus en plus violemment, les plans !

 

2017. Le président de la MEL mis au courant nous affirme que le musée veut travailler avec l’ARAM, ce qui est un grossier mensonge de la part du président du musée, car il a déjà choisi son architecte, en Belgique, et ne veut pas travailler avec l’ARAM.

 

C’est donc une architecte étrangère qui va utiliser les plans de l’ARAM pour le reconstruire.

 

Voila un bel exemple de collaboration entre associations ayant le même but, mais pas la même finalité.