Découvrez le Moulin des Olieux à Villeneuve d'Ascq Découvrez le Musée des Moulins à Villeneuve d'Ascq Retour à la page d'accueil
Le Moulin des Olieux

retour



A propos


La fabrication de l'huile

Première étape
le cylindrage (ou l'aplatissage) :

Après avoir monté les sacs grâce au tire-sac, les graines sont versées dans la trémie de l'aplatisseur. Un cylindre cannelé répand les graines entre deux grands cylindres en fonte, dont l'écartement est réglable. L'extrémité de l'axe d'un cylindre comprend la poulie, qui est entraînée par l'arbre de transmission tout en haut du moulin, lui-même engrené dans le rouet.

Deuxième étape
le broyage :

Les graines aplaties sont versées dans les pots, creusés dans une grosse poutre en chêne. Chacun des cinq pilons, d'une longueur de 6,50 m et pesant environ 350 kg, est soulevé deux fois par tour d'ailes, au moyen des cames fixées dans l'arbre-moteur du moulin. Les pilons peuvent être débrayés grâce au levier qui agit sur une came située sur le côté du pilon. Le levier est actionné par une corde passant dans une poulie. Les poids servent à rabattre rapidement le levier en position basse afin d'éviter que la came ne le tape brutalement lors de la mise en route du pilon.

Troisième étape
le chauffage :

La farine obtenue est enlevée à la main et versée dans la casserole sans fond du chauffoir. Elle est ainsi chauffée. Le chauffoir est composé d'un fourneau recouvert d'une plaque en fonte. Un agitateur (ou mélangeur) retourne constamment le farine et l'empêche de brûler. Au bout de quelques minutes, celui-ci est soulevé grâce à un levier et la casserole est tirée au dessus des deux ouvertures pratiquées dans la plaque en fonte pour introduire la farine dans les sacs suspendus aux crochets.


Quatrième étape
le pressage :

Elle consiste à presser les sacs pour en extraire l'huile. Les sacs sont enveloppés dans une étoffe de crin (ou de bois), doublée de cuir, nommée étrindelle. Le sixième pilon frappe un coin qui, en s'enfonçant, serre l'ensemble des blocs et par conséquent les sacs. Le septième et dernier pilon sert à desserrer les blocs. L'huile s'échappe à travers les sacs et s'écoule dans deux bassines sous la table. Le tourteau que forme le résidu est solide et sert à la nourriture des animaux ou est répandu sur la terre comme engrais. L'huile de lin est purifiée en dehors du moulin.


En savoir plus
A propos
Photos

www.aram-nord.asso.fr