Nord

Bourbourg

     

accès à la liste
des fondeurs

retour au tableau général

accès au
glossaire

           


étendue du carillon de Bourbourg : 50 cloches 

 

oct. 2

octave 3

octave 4

octave 5

octave 6

octave 7

oct. 8

OOOOOO

OOOOOOOOOOOO

OOOOOOOOOOOO

OOOOOOOOOOOO

OOOOOOOOOOOO

OOOOOOOOOOOO

OOOOOO


échelle de comparaison ci-dessous : carillon du beffroi de Douai : 62 cloches - 18.000 kg

OOOOOO

OOOOOOOOOOO

OOOOOOOOOOOO

OOOOOOOOOOOO

OOOOOOOOOOOO

OOOOOOOOOOOO

OOOOOO

 


f grave                               O : cloche présente   -   O : cloche absente                     aigü  g
 

pour info ci-dessous : 1 octave chromatique = 12 cloches = 12 notes

do

do#

ré#

mi

fa

fa#

sol

sol#

la

la#

si

 

 

A mi-chemin entre Dunkerque et Calais, en retrait du littoral, cette petite cité des Flandres (8.000 habitants) traversée par son canal compte quelques bâtiments anciens dont l'ancienne abbatiale, église aujourd'hui classée au titre des Monuments Historiques. Une grande partie des travaux exécutée au XVIIIe siècle donne à l'église son aspect actuel bien qu'elle conserve son grand portail primitif datant du XIIIe siècle.
La tour massive, reconstruite deux fois après l'effondrement de 1739 et l'incendie de 1940,  contient les cloches cultuelles ; elle est surmontée d'un lanternon abritant le carillon.

D'après les archives, le premier instrument installé dès 1548 sera maintes fois restauré. Disparaît-il ou devient-il muet en 1793 ? Les archives sont imprécises à ce sujet puisque nous apprenons qu'en 1838, un deuxième instrument prend place dans la tour, il sera restauré en 1869 et 1930. Plus tard « lorsqu'en 1866 on descendit les cloches, devenues discordantes, en vue de leur remplacement, il fut constaté que parmi les vingt-trois, composant deux octaves, quatre dataient de 1548, une de 1619, les autres de 1717 à 1722 ».

Quoiqu'il en soit, après une restauration, le carillonneur et directeur de l'Ecole royale de carillon de Malines Jef Denyn donne le 25 juin 1930 un concert retransmis en direct par la station de Radio-Lille.

Le carillon rénové vibrera ensuite sous les poings de Moïse Marcant, carillonneur bourbourgeois jusqu'en 1940, date de l'incendie de l'église.

En 1962, la tour ayant été restaurée, un nouveau carillon entièrement électrique a pris place dans le campanile. Fondu avec les 3 cloches cultuelles par Robert et Jean Bollée (fondeurs au Mans), il comptait 37 cloches installées sur un beffroi métallique rectangulaire à trois étages situé à l'intérieur des arcades du campanile.

Il sera à nouveau démonté et remplacé par un carillon de 50 cloches, inauguré le 21 décembre 2008.

Le carillon de verre de
Bourbourg
Collection privée
Photo ARPAC

 

 

Eglise Saint-Jean Baptiste

50 cloches

fondeur

Philippe PACCARD (2008)

poids total N.C.
tessiture N.C.
battants N.C.

installation

commande manuelle N.C.
transmission N.C.
automatique électrique Vérins pneumatiques

audition

ritournelles

tous les 1/4 d'heure, de 8 h. à 20 h
Heu
:
Fra diavolo
1/4 : Sarah
1/2 : Petit oiseau de la nature
3/4 : Arnaud