Nord

Le Quesnoy

     

accès à la liste
des fondeurs

retour au tableau général

accès au
glossaire

           


étendue du carillon du Quesnoy : 48 cloches - 7.525 kg

 

oct. 2

octave 3

octave 4

octave 5

octave 6

octave 7

oct. 8

OOOOOO

OOOOOOOOOOOO

OOOOOOOOOOOO

OOOOOOOOOOOO

OOOOOOOOOOOO

OOOOOOOOOOOO

OOOOOO


échelle de comparaison ci-dessous : carillon du beffroi de Douai : 62 cloches - 18.000 kg

OOOOOO

OOOOOOOOOOO

OOOOOOOOOOOO

OOOOOOOOOOOO

OOOOOOOOOOOO

OOOOOOOOOOOO

OOOOOO

 


f grave                               O : cloche présente   -   O : cloche absente                     aigü  g
 

pour info ci-dessous : 1 octave chromatique = 12 cloches = 12 notes

do

do#

ré#

mi

fa

fa#

sol

sol#

la

la#

si


 

 

 

   

Charmante petite ville fortifiée par Vauban, Le Quesnoy ouvre les portes de la verdoyante et touristique région de l’Avesnois.

L’origine du premier beffroi du Quesnoy remonte à 1585. En 1741, il était surmonté d'un clocher à bulbe que les guerres viendront dénaturer. Mais les habitants du Quesnoy le reconstruiront chaque fois avec persévérance, après trois incendies successifs en 1794, 1918 et 1940.

C’est à la suite de ce dernier sinistre que le premier petit carillon de 13 cloches dont nous ignorons l'origine est détruit.


photo Christophe TONDEUX
visiter et écouter le carillon

En 1957, Alfred Paccard, fondeur à Annecy-le-Vieux, fournit un nouvel instrument de 48 cloches, toujours en place aujourd'hui et d’une grande qualité musicale. Situées dans une immense chambre des cloches, sous le lanternon, les cloches se répartissent en trois groupes : les 4 premières cloches sont sous les poutres portant l'étage du clavier du carillonneur. Le reste est réparti de part et d'autre de la partie haute de la chambre des cloches. Cette disposition peu idéale contribue à rigidifier quelque peu le jeu du carillonneur.

Une horloge électronique permet de faire tinter à l’heure un air du folklore du Quesnoy : « Pierrot Bimberlot ».

Ce magnifique instrument mériterait incontestablement une restauration de sa partie mécanique qui en ferait l’un des  joyaux campanaires de la région Nord-Pas de Calais.

Beffroi de l'Hôtel de Ville

48 cloches

fondeur

Alfred PACCARD (1957)

voir la liste

poids total 7.525 kg
tessiture mi3, puis chromatique à mi7
battants intérieurs - boules fonte d'acier soudée sur tige

installation

commande manuelle clavier (transp. en do) manuel 48 touches et pédalier 20 touches Paccard (1957)
transmission électriques, fil d'acier, abrégé
automatique électrique tambour DTIEM Mamias (1979)

audition

ritournelles

tous les 1/4 d'heure, de 8 h. à 20 h.
"Pierrot Bimberlot"

concerts réguliers le vendredi à 11 h.
carillonneur titulaire  

renseignements

Mairie 03.27.49.12.16