Nord

Orchies

     

accès à la liste
des fondeurs

retour au tableau général

accès au
glossaire

           


étendue du carillon d'Orchies : 47 cloches - 3.745 kg

 

oct. 2

octave 3

octave 4

octave 5

octave 6

octave 7

oct. 8

OOOOOO

OOOOOOOOOOOO

OOOOOOOOOOOO

OOOOOOOOOOOO

OOOOOOOOOOOO

OOOOOOOOOOOO

OOOOOO


échelle de comparaison ci-dessous : carillon du beffroi de Douai : 62 cloches - 18.000 kg

OOOOOO

OOOOOOOOOOO

OOOOOOOOOOOO

OOOOOOOOOOOO

OOOOOOOOOOOO

OOOOOOOOOOOO

OOOOOO

 


f grave                               O : cloche présente   -   O : cloche absente                     aigü  g
 

pour info ci-dessous : 1 octave chromatique = 12 cloches = 12 notes

do

do#

ré#

mi

fa

fa#

sol

sol#

la

la#

si

 

Le premier carillon orchésien, installé en 1559, a été détruit lors de l'incendie qui a ravagé la ville le 25 septembre 1914. Un nouveau carillon réalisé par la maison Wauthy le remplace en 1924. Cet ensemble campanaire comprenait trois cloches de volée ainsi qu'un carillon de 19 cloches. Les cloches de volée (La#2, Do3, Ré3) sont toujours en place aujourd'hui. Quant aux 19 cloches du carillon, de piètre qualité musicale, elles resteront muettes pendant de longues années.

Les cloches de volée, l'ancien carillon avant 1996
photo ARPAC

Un nouveau carillon de 47 cloches a été installé en 1996, cette fois devant la fenêtre Sud de la chambre des cloches afin de résonner en direction de la place. Après un appel d'offre lancé auprès de différents fondeurs français, hollandais et allemand, c'est la fonderie METZ, de Karlsruhe (Allemagne) qui a coulé les 47 cloches du nouvel instrument pour le compte de la maison André VOEGELE de Strasbourg. Cette dernière, chargée de la construction de l'instrument (beffroi, mécanique, tringlerie, installation des cloches, clavier et pédalier, automate pour les ritournelles) signe ainsi le premier carillon français de facture franco-allemande.

 

 

 
 

Photos Flash 2000 (à gauche)

 

 

L'histoire retiendra que le carillon a été installé dans l'église le 8 janvier 1996, jour du décès du Président de la république Française François Mitterrand

La programmation des ritournelles, particulièrement originale, change partiellement 5 fois par an (carnaval, Pâques, période estivale, rentrée des classes, Noël). Chaque vendredi de 10h à 12h, le carillon sonne 8 fois par heure pendant le marché.

La Ville d'Orchies soutient l'art campanaire à travers de nombreuses initiatives :

concerts hebdomadaires réguliers

  • cours de carillon au sein de son école de musique, sur clavier d'étude

  • réalisation d'un CD

  • invitation de carillonneurs étrangers

hébergement de deux associations campanaires au sein de sa Maison de la Vie Associative : l'ARPAC et l'ASPC (Association pour la sauvegarde du Patrimoine Campanaire)


Photos  Jean-Luc DEHAUT

 

Eglise Notre-Dame de l'Assomption

47 cloches

fondeur

METZ (1994)

voir la liste

poids total 3.745 kg
tessiture sol3, la3, si3, puis chromatique à sol#7
battants intérieurs - boules fonte d'acier

installation

commande manuelle clavier (transp. en ré) manuel 49 touches et pédalier 20 touches Voegelé (1995)
transmission électrique, fil d'acier inox, abrégé et équerres
automatique électrique Pneumatique Voegelé

audition

ritournelles

tous les 1/4 d'heure, de 8 h. à 20 h
à 8 H :  Maudit sois-tu carillonneur
à 16 H :
Sacré Charlemagne
à 20  H : Le p'tit quinquin

Heu  :  L'Orchésienne
1/4 : Programmation saisonnière
1/2 : La chanson des Pourchots d'Orchies
3/4 : Programmation saisonnière.

concerts réguliers le vendredi à 18 h30.
concerts exceptionnels dans le cadre du Festival (ci-dessous)
carillonneurs titulaires Charles DAIRAY
carillonneuses assistantes Nathalie DEBIENNE

renseignements

ARPAC 03.20.64.80.61 ou arpac@nordnet.fr

cours de carillon

Ecole Municipale de Musique - renseignements à l'ARPAC

Professeur : Charles DAIRAY

discographie

Tant qu'il y aura des poètes  (extrait musical disponible)