Les Fleurs de Bach et les deuils

Il y a quelques temps, une dame nous demandait conseil dans le choix des Fleurs qu’elle pouvait utiliser. C’était dans le cadre d’un deuil, sa mère était morte quatre mois plus tôt et elle se sentait toujours envahie de bouffées de chagrins sporadiques. Elle souhaitait utiliser Star of Bethleem pour pouvoir trouver la consolation, panser sa blessure intérieure, ce qui était très juste. En parlant avec elle, je lui demandais si elle avait le sentiment d’autre chose dans son chagrin, le regret du temps où sa mère était là, ou au contraire quelque chose d’inaccompli. Non, rien de tout cela, au contraire, elle avait pu remettre en place une relation forte avec elle, toutes les deux avaient eu le temps de se retrouver et d’échanger des arguments de vie qui avaient été entendus, d’où un partage et une entente baignée d’affection. Alors, je lui demandais si la mort représentait pour elle un enjeu particulier. Sa réponse fut tout aussi nette : oui, là oui, il y avait quelque chose autour de la souffrance et du côté obscur parce qu’inconnu de la mort. Alors nous avons parlé de ces peurs : Mimulus (la peur de souffrir, la peur d’être seule ou abandonnée) et Aspen (sentiment d’oppression face à l’idée de la mort et du néant inscrit comme image en elle) lui plaisaient beaucoup. Elle était désolée de ne pouvoir partager tout cela avec ses frères et sœurs, elle aurait aimé les inviter ou les convaincre de regarder cet événement sous un angle nouveau, elle était certaine qu’elle avait la possibilité de faire quelque chose pour eux. En fait, elle pensait plus à eux qu’à son propre sentiment, je la sentais monter cet argument en épingle et elle s’éloignait d’elle. Je lui parlais alors de Vervain. Sa façon de concevoir les choses pour les autres partaient d’un sentiment de générosité mais cela la détournait de ce qui la touchait en premier lieu. En gros elle avait certainement plus besoin de regarder ce qui vivait en elle que de ce qu’elle croyait juste et nécessaire pour autrui.

Ce petit cas sert simplement à vous donner un exemple de ce que le deuil peut amener comme mises en jeu personnelles. Très souvent, la notion de deuil est associée à la mort physique de quelqu’un. Le deuil peut aussi être une nécessité lorsqu’on a perdu son emploi et ce que cet emploi représentait, ou un divorce, la fin d’une fortune ou d’une période de la vie. Les personnes qui s’intéressent aux Fleurs de Bach pensent alors en priorité à Star of Bethleem (chagrin, douleur, peine donc besoin de consolation), Walnut (changement d’état, transformation, couper les liens) et souvent Mimulus (peur de la solitude, peur de ne pas pouvoir assumer, …). Ces suppositions sont justes mais le cas ci-dessus montre que le deuil peut aussi être l’occasion de l’émergence de comportements qui vont s’exprimer avec force grâce à cette opportunité dans notre vie. C’est ainsi que nous allons pouvoir être témoin de la montée de sentiments tels que la culpabilité (j’aurais dû m’en occuper plus, j’aurais pu lui parler, je n’ai pas été là quand il le fallait…élixir de Pin Sylvestre - Pine), le sentiment d’être dépassé par les événements (il faut que je m’occupe de tout et je n’y arriverai pas…élixir d’Orme - Elm), la rancune (c’est de sa faute si je suis maintenant dans cette situation … élixir de Saule – Willow) ou encore la sensation d’être arrivé au bout de quelque chose et que tous les paramètres anciens ne sont plus de mise, il faut passer à autre chose de totalement nouveau (élixir de Châtaignier – Sweet chestnut).

D’autres hypothèses sont à envisager, toutes les possibilités sont offertes. On le voit, chaque situation de deuil génère son propre monde. Ces moments particuliers de vie sont l’occasion de faire ressortir des contextes émotionnels forts où toute notre attention est requise pour en reconnaître les éléments importants. Ainsi, nous pouvons prendre un peu de recul et retrouver le sens de ce qui est vivant en nous.

François Deporte

La Centaurée


Star of Bethleem

 

 


Mimulus

 

 


Aspen

 

 


Vervain

 

 


Walnut

 

 


Elm

 

 


Willow

 

 


Sweet chestnut